header1

Qui sont les habitants de la ruche et quels sont leurs rôles respectifs ?

 

Qui habite la ruche ?

Une colonie d’abeille (Apis Mellifera) est une société très structurée où chaque individu a un rôle déterminé.

La reine

Issue d’un œuf fécondé, sa naissance est déterminée par l’action des abeilles qui la nourrissent exclusivement de gelée royale à partir du 3ième jour de son développement larvaire.
Elle vit entre 4 et 5 ans.
Son activité principale est de pondre des œufs et d’assurer la descendance se son espèce. Elle régule par ses phéromones l’activité de la colonie.

Les faux-bourdons (entre 1000 et 4000 individus)

Issus d’un œuf non fécondé produit par la reine ou une ouvrière.
Ils sont présents du printemps à l’automne.
Leur mort survient peu après la fécondation de la reine. Ils ont pour mission de féconder la reine pour la production d’abeilles femelles (reines, ouvrières).
Ils ne possèdent ni dard ni système buccal adapté à la récolte.

Les ouvrières (entre 20 000 et 80 000 individus)

Issues d’un œuf fécondé pondu par la reine. Elles accomplissent toutes les fonctions nécessaires au développement et à la survie de la colonie. Il existe 2 types d’ouvrières :

Les abeilles d’été :

Elles naissent au printemps et en été. Elles sont très actives et vivent en moyenne 3 semaines.

Les abeilles d’hiver :

Elles naissent en automne et au début de l’hiver. Elles vivent jusqu’à 6 mois.

 

Les différentes fonctions d’une ouvrière

En fonction de son âge, un rôle précis est attribué à chaque abeille. Les fonctions successives qu’elle va occuper sont :

Nettoyeuse (dès sa naissance)

Son rôle est de préparer les cellules pour la ponte de la reine.
L’évacuation des déchets (opercule de cire, pelote de pollen, cadavres..) est réalisée par des nettoyeuses plus âgées.

Nourrice (6 jours *)

Son rôle est de contrôler et d’alimenter les larves avec le miel et le pollen qu’elle ingéré.

Bâtisseuse (15 jours *)

Les rayons sont bâtis parallèlement les uns des autres et ceci du haut vers le bas. De chaque côté des cellules (alvéoles) y sont construits.
Pour ce faire, l’abeille malaxe de petites écailles (cire) sécrétée par les jeunes ouvrières et les mêlent à sa salive avec ses mandibules.
Les bâtisseuses de plus de 28 jours, utilisent la propolis pour colmater les failles.

Receveuse (15 jours *)

La receveuse décharge la butineuse du nectar pour l’ingurgiter et le régurgiter plusieurs fois dans le but de le déshydrater (18% d’eau max.) et le transformer en miel. Une fois la cellule pleine, elle l’opercule avec une fine couche de cire.
Le pollen est déposé par la butineuse dans une cellule et ensuite malaxé avec de la salive et du miel pour être stocké. Pour assurer sa conservation, il sera couvert d’une fine couche de miel.
La butineuse amenant de la propolis sera déchargée par la receveuse qui en la mélangeant avec de la cire l’utilisera aussitôt.

Ventileuse (18 jours *)

Elle utilise ses ailes pour conserver un niveau d’hydrométrie particulier, un taux de CO2 et une température adéquates dans la ruche.

Gardienne (12 à 25 jours *)

Son rôle est de veiller sur la sécurité de la ruche. Elle vérifie l’identité des abeilles en identifiant les odeurs propres à chaque colonie. Si le danger est avéré, elle attaque son ennemi et libère des phéromones d’alarme pour que les abeilles soldats (restées dans la ruche) lui viennent en aide.

Butineuse (3 semaines *)

L’abeille butineuse a pour objectif de collecter les moyens de subsistance de la ruche : eau, nectar, pollen, miellat et propolis.

* : ce chiffre représente une moyenne
Référence : Le Traité rustica de l’Apiculture 2012