header1

Le varroa (destructor ou jacobsoni)

(Un parasite omniprésent dans les ruchers français)

 

Qui est-il ?

Le varroa est un acarien qui a la forme d’un crabe aplati :

Il est originaire de l’île de Java en Indonésie, il a été identifié en Europe de l’Est en 1964 et détecté en France en 1982.
Le mâle mesure 0.8 mm de diamètre et est de couleur blanc jaunâtre.
La femelle mesure entre 1.1 et 1.8 mm de long sur 1.5 à 2 mm de large et est de couleur marron.
Ce sont les femelles que l’on observe sur les abeilles. Elles s’agrippent grâce à leurs ventouses aux abeilles, aux nymphes et aux larves. Ce qui permet sa propagation dans toute une ruche.

Leur durée de vie est adaptée à celle de l’abeille. En été, la femelle vit entre un et deux mois alors qu’en hiver elle vie entre 6 et 8 mois.
Elles se nourrissent de l’hémolymphe (équivalent au sang) des abeilles.
Les jeunes femelles restent 4 ou 5 jours sur l’abeille adulte avant d’aller parasiter une larve. Elles privilégient les larves mâles (faux-bourdon), car étant plus gros c’est une source plus abondante de nourriture.
La femelle fécondée se glisse dans l’alvéole juste avant l’opérculation pour y pondre.
Plusieurs femelles (5 à 10) peuvent infecter une alvéole. Chaque femelle pond entre 2 et 8 œufs sur la paroi de la cellule.
La femelle atteint l’âge adulte en 8 à 10 jours, le mâle entre 6 et 7 jours.

 

Comment se propage-t-il ?

La propagation se fait principalement par le phénomène de dérive. Une butineuse porteuse de nectar ou pollen est facilement acceptée dans une ruche voisine.
Si les ruches sont alignées, celles aux extrémités recueillent plus facilement les abeilles étrangères.

 

Quel est son effet sur la colonie d’abeilles ?

En se nourrissant de l’hémolymphe des abeilles, ils affaiblissent le système immunitaire de ces dernières. Ce qui ouvre la porte aux autres virus et maladies microbiennes.
Comme le varroa se déplace sur le dos des abeilles, toute la ruche est contaminée en 2 à 3 ans.

 

Comment soigner nos abeilles (par la lutte biologique) ?

- Isoler les ruches les unes des autres pour limiter la transmission de l’acarien
- Découper et supprimer les alvéoles mâles infectés
- Traiter avec des huiles essentielles de thym, lavande,...
- Utiliser des fonds de ruches ouverts ou grillagés pour que les varroas tombés au sol ne reviennent pas à la ruche